Présentation du Trophée De Nadaï 2019

Tournoi des U13 4 et 5 mai 2019

TROPHÉE Françis Paul DE NADAÏ International de Rugby à XIII

32 Sélections (19/04/1947- 14/04/2017)

Le trophée De NADAÏ est mis en jeu pour la première fois dans l’histoire du tournoi en 2018.

Un tournoi devenu « tournoi des U12 » puis redevenu U13 en 2019 en fonction des décisions fédérales au sujet des catégories d’âge . En 2019 le « Tournoi U13 » mettra donc en jeu pour la deuxième fois le Trophée Paul De Nadaï .

Le trophée est détenu actuellement par l’équipe de Baho victorieuse en finale en 2018 , 34 – 0 face à Albi.

L’attribution de ce trophée veut perpétuer l’image et le souvenir d’un très grand joueur international de Limoux XIII, d’un grand capitaine de l’équipe de France entre 1967 et 1975 et d’un grand éducateur de jeunes, instituteur reconverti cadre technique à la FFR XIII.

Capitaine de l'équipe de France il dispute quatre Coupes du Monde 1968 , 1970 , 1972 ,1975 A Limoux le 21 janvier 2018 en préambule du traditionnel et toujours vivace derby Limoux XIII -FC Lézignan XIII on associera pour l’éternité au stade Limoux le nom de Paul François De Nadaï dit « Nanache » à la tribune d’honneur.

 

Une plaque commémorative y sera dévoilée. Elle sera simple, sobre et efficace , comme il le fut lui sur les terrains du monde entier. « Pour toute une ville, pour tout un pays d’Ovalie il est « Nanache ». dira Christian Burgos A 20 ans – titre de champion de France en poche dans la fameuse finale face à Carcassonne le 5 mai 1968 au Stadium de Toulouse – l’âge de Fabrice à Waterloo il jouait une finale de Coupe du Monde contre l’Australie dans le célèbre Sydney Cricket Ground.

Il était alors chanté par Emile Satgé ancien pilier à la main lourde, compagnon de « Nanache « dans le pack de Limoux XIII. …Des clubs plus argentés l’auraient bien enrôlé sous leur bannière, mais l’ancien capitaine du XIII de France fidèle parmi les fidèles a toujours été en osmose avec sa ville , avec son club dans une ambiance ou les « goudils » finissent toujours par retrouver les « Pierrots » .

« Nanache 1er » le prince d’un rugby aujourd’hui disparu a bien mérité de sa patrie treiziste et de son Limoux , cité blanquetierre où les « Bulles » montent très haut dans le ciel comme des ballons de rugby .»

Louis BONNERY

Président de la Ligue Occitanie de Rugby à XIII

 

 


Imprimer